Limoges Métropole

La communauté d’agglomération Limoges Métropole est un Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) qui regroupe 20 communes et rassemble 208.705 habitants,  soit près de la moitié de la population de la Haute-Vienne. Cela en fait le 3ième pôle urbain du Grand Sud-Ouest.            
Capitale mondiale des Arts du feu, sa ville centre, Limoges, dispose de toutes les structures universitaires, médicales, culturelles et de loisir d’une capitale régionale, sans les inconvénients des trop grandes villes.
La qualité de vie offerte s’exprime par une nature préservée, un climat tempéré de type océanique, un patrimoine historique bimillénaire. Elle résulte aussi d’une action collective : taux de délinquance parmi les plus bas de France, strict respect des normes environnementales, fluidité de la circulation.

Une situation géographique  stratégique
Le territoire de Limoges Métropole s’étend sur plus de 500 km2. Il est desservie et relié par l’autoroute A 20 (axe Barcelone-Londres, gratuite sur 300 Km),  l’A89 (axe Bordeaux–Lyon) , la Route Centre Europe Atlantique ( Nantes-Genève) , l’aéroport international de Limoges Bellegarde (300 000 passagers /an) et la ligne SNCF Paris-Toulouse-Barcelone.

Transports routiers :
Limoges Métropole est située à la croisée du seul axe nord-sud non saturé et des axes est-ouest permettant de relier le centre de l’Europe à la façade atlantique sans passer par Paris. Elle s’affirme comme la plaque tournante d’un marché de 200 millions de consommateurs .

Paris : 3h30 , Toulouse : 2h30 , Lyon : 3h40, Bordeaux : 2h30 , La Rochelle :3h ; Clermont-Ferrand : 2h20 , Poitiers : 1h50 , Brive : 1h , Nantes : 3h40 (par la route)

Transports aériens :
L’aéroport international Limoges Bellegarde, équipé pour l’atterrissage tous temps propose des liaisons régulières directes et de nombreux vols charters. 300 000 passagers y transitent chaque année.

Paris : 50 min , Lyon : 1h, Milan : 1h30, Genève : 1h30, Madrid : 2h
Destinations régulières directes : Ajaccio,  Bristol,  Leeds-Bradford,  Liverpool,  Londres-Stansted,  Lyon,  Marseille,  Newcastle, Nice,  Nottingham,  Paris-Orly,  Southampton


Transports ferroviaires :
Limoges se situe est au centre de la ligne Paris-Toulouse. La gare de Limoges Bénédictins est le cœur d’un centre intermodal d’échanges.
Bordeaux : 2h20 , Brive-la-Gaillarde : 1h , Clermont-Ferrand : 4h , Lyon : 5h30 , Paris : 2h50 , Périgueux : 1h

Transports urbains (Chiffres 2013 de la TCL) :

  • 28 lignes la semaine dont 5 lignes de trolley bus
  • 1 100 points d’arrêt
  • 70 points de vente de titre
  • 1 agence commerciale le « Point Bus »
  • 7 véhicules de Transport des Personnes à Mobilité Réduite
  • 212 000 habitants desservis dans 19 communes
  • 14 572 943 voyages par an

Un dynamisme encourageant

L’aire urbaine de Limoges ( 2309 km² sur 96 communes)  concentre plus du tiers de la population du Limousin, soit 281 180 habitants.Cette notion large d’aire urbaine permet de prendre en compte le phénomène de périurbanisation en s’appuyant sur l’attractivité en termes d’emploi.

Equivalente en superficie l’aire urbaine de Limoges se positionne entre celle de Poitiers , 251 156 habitants, et de Clermont-Ferrand, 460 759 habitants, capitales régionales les plus proches.
La progression annuelle de sa population  a doublé ces dernières années et son dynamisme démographique croissant constitue un atout pour le développement. Un exercice de projection de population table sur une progression de 12% de la population de l'aire urbaine de Limoges à l’horizon 2030.

Historique
Dès les années 1970-1980, les communes environnantes de Limoges se sont regroupées au sein de plusieurs syndicats à vocation précise (eau, déchets, électricité,…).
En 1991, avec la création du Syndicat Intercommunal pour l’Etude et la Programmation de Limoges (SIEPAL) 26 communes ont appris à travailler ensemble et à partager leurs objectifs, prenant conscience de la nécessité d’un développement maîtrisé et concerté.
Ce travail a abouti en 1998, à la publication du Schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme puis à un projet d’agglomération.
Créée le 8 novembre 2001, la Communauté de Communes s’est transformée, par arrêté préfectoral du 22 novembre 2002, en Communauté d’agglomération. Elle représente le 3eme pôle de population du Grand Sud-Ouest, après Toulouse et Bordeaux.

L’intercommunalité

Limoges Métropole a donné une nouvelle dimension aux collaborations qui s’étaient établies de longue date entre les communes qui la composent. Une mutualisation des compétences a permis d’améliorer les services rendus à la population et leur cadre de vie, mais aussi de développer notre agglomération pour qu’elle joue un rôle significatif sur la carte nationale voir internationale. La volonté de créer une structure souple et transparente sans alourdissement de la fiscalité permet d’envisager l’avenir avec confiance.

Tout en conservant aux communes l’essentiel de leurs compétences de proximité, la mutualisation de moyens humains, technique, financiers rend réalisable de nouveaux équipements trop couteux pour une seule commune. L’intercommunalité permet ainsi d’équilibrer le territoire et de renforcer son positionnement au niveau régional puis national.

La notion d’intérêt communautaire doit être au centre des préoccupations afin de trouver un juste équilibre de fonctionnement entre communes et communauté et de déterminer la ligne de partage entre ses deux structures

La mission générale de cet établissement public, baptisé Limoges Métropole par décision du Conseil Communautaire du 16 février 2004, est de mener à bien de grands projets structurants, de développer l’offre de services et des équipements à vocation économique, et de gérer les grands services nécessaires à la population tout en maintenant la qualité de l’environnement, atout majeur de notre région.

Dates clés

  • 1970-1980, les communes autour de Limoges se regroupent au sein de plusieurs syndicats
  • 1991, création du SIEPAL, 26 communes travaillent ensemble
  • 1998, publication d’un schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme
  • 8 novembre 2001 création de la communauté de communes de l’Agglomération de Limoges regroupant 17 communes
  • 22 novembre 2002 la communauté de communes est transformées en communauté d’agglomération de Limoges
  • 16 février 2004, la Communauté d’agglomération de Limoges devient la Communauté d’agglomération Limoges Métropole.
  • 1 er janvier 2011, la commune de Verneuil intègre la communauté d’agglomération
  • 1er janvier 2014, la commune de Couzeix intègre la communauté d'agglomération