Observatoire de la biodiversité

Pour mener à bien sa mission de protection de la biodiversité, Limoges Métropole a défini son Schéma Directeur des Espaces Naturels en prévoyant le développement de plusieurs outils et projets au service de l'environnement. La création de l'observatoire Communautaire de la Biodiversité s’inscrit concrètement dans la mise en œuvre de ce schéma.

Son rôle est d'être un centre de ressource sur la biodiversité à l'attention des dix-huit communes de l'agglomération. Pour cela il recueille les informations des différentes études menées par le service des Espaces Naturels de Limoges Métropole et les associations naturalistes locales, notamment le Groupement Mammalogique et Herpétologique du Limousin la Société d’Etude et de Protection des Oiseaux du Limousin et le Conservatoire Botanique National du Massif Central .
Ces informations seront ensuite traitées et mises à disposition des communes afin de concilier au mieux aménagement urbain et environnement.

Pour la deuxième année consécutive, le recensement des mares du territoire communautaire, premier programme de l'Observatoire, a été mis en place dès l'été 2013.

  • L'inventaire des mares de Limoges Métropole

Ce projet de recensement part d’un constat simple : à ce jour, aucune information n’est disponible sur les mares de l’agglomération. Or, leur préservation est un enjeu crucial pour la sauvegarde de nombreuses espèces menacées qui les utilisent pour s’y reproduire ou s’y nourrir, comme les grenouilles et les libellules. Le but de cet inventaire est donc d’évaluer l’état écologique de nos mares et de proposer par la suite des actions permettant de mieux les préserver, et même les restaurer.

Pour cela, des techniciens écologues du Service Espaces Naturels prospectent donc dans les communes (forêt, pâture, bord de route,…) dès le début des beaux jours, pour recenser et étudier les mares, véritables refuges de vie sauvage.

Si vous souhaitez devenir acteur de cette opération, il est important de noter la différence entre les mares et les étangs ou d’autres réserves d’eau, car elles n’ont pas toutes les mêmes enjeux.
En effet, une mare :
  • est une masse d’eau peu profonde (moins de deux mètres sur la partie la plus profonde)
  • a une surface variable, de quelques mètres carrés pour les plus petites mais sans jamais dépasser une surface de 1000m² pour les plus grandes.
  • peut être connectée ou non au réseau hydrographique (rivières, ruisseau, bief,..)
  • et surtout une mare ne bloque en aucun cas ni l’écoulement des eaux et des sédiments, ni la libre circulation de la faune piscicole lorsqu’elle existe.
Au contraire, certains étangs, plus volumineux, peuvent, dans certaines situations, être préjudiciables à la qualité écologique des cours d’eau.
Il ne faut donc pas confondre les mares à protéger et certains étangs…

Si vous connaissez une mare, n’hésitez  pas à aller à la rencontre des techniciens de Limoges Métropole lors de leur passage dans votre commune ou à les contacter
Vous pouvez aussi télécharger la fiche d’inventaire que vous pourrez remplir vous-même. Vous pourrez ensuite la leur renvoyer et ainsi devenir acteur de la préservation du patrimoine naturel local !