Le réemploi et la réparation

Le réemploi

Les pratiques commerciales encourageant l’achat (dont la mise sur le marché d’objets à faible durée de vie) et le coût souvent plus élevé de la réparation par rapport à l’achat du neuf, font augmenter le poids des déchets « encombrants ».

Pour éviter à des objets pouvant encore servir de finir à la poubelle, pensons à donner aux associations !

Cinq "bennes réemploi" destinées aux associations sont présentes sur les déchèteries des rues Philippe Lebon et du Cavou à Limoges, de Couzeix, d’Eyjeaux et de St Gence pour pouvoir donner vos objets aux horaires d'ouverture.

Le 1er samedi de chaque trimestre ont lieu également les journées réemploi sur 2 déchèteries selon le planning suivant:

Retrouvez  également en téléchargement, une liste non exhaustive des associations du territoire pour leur porter directement vos objets encore en bon état.

 

 

 

Les textiles aussi peuvent être revalorisés :

Depuis le 2 avril 2012, sont installées, sur le territoire communautaire, 116 bornes pour les dépôts volontaires de textiles, linge de maison et chaussures  dont 70 sur Limoges.

En 2015, près de 400 tonnes de TCL (Textiles Linges Chaussures) ont été collectés sur le territoire de Limoges Métropole.

Une organisation créatrice d’emplois

Le Relais 23 assure la fourniture, la pose et l’entretien gratuits des bornes de dépôts pour les textiles, linge et chaussures.

Le Relais 23 prévoit l'ouverture d'un centre de tri textiles sur le Parc d'Activité de la Croisière en Creuse dès le second semestre 2017. Il propose également la création d'un établissement secondaire de stockage des textiles sur le département de la Haute-Vienne qui pourra être utilisé ensuite pour stocker, commercialiser, expédier l'isolant acoustique et thermique vers les autres établissements du Relais. Le bâtiment pourrait également accueillir une activité de coupe de chiffon d'essuyage en créant un chantier d'insertion et pourrait être utilisé pour stocker, nettoyer et réparer le parc de conteneurs du Relais 23.
Au-delà de la mise en place de la collecte et du tri des Textiles Linges Chaussures (TCL), le Relais 23 s'engage à développer à moyen terme des activités de valorisation des textiles usagés sur le territoire de la Haute-Vienne et à ouvrir une boutique de revente de vêtement à Limoges.
En termes d'emplois, le Relais 23 propose à terme, la création de près de 70 emplois en insertion pour la mise en place de cette filière (pour la collecte, pour l'expédition des déchets TCL, au sein du futur centre de tri répartis entre la Haute-Vienne et la Creuse, pour l'établissement secondaire qui deviendra une plate-forme logistique et de chantier d'insertion).

Une éco taxe

Après les emballages, puis les déchets électriques et électroniques, une éco taxe, géré par ECO TLC, à la charge des distributeurs (ou producteurs) d’articles relevant des textiles d’habillement, du linge de maison et des chaussures (TLC) a été mise en place afin de contribuer financièrement au recyclage et au traitement des déchets issus de ces produits.

Par ailleurs ECO TLC apporte un soutien financier à la communication (0,1 € par habitant desservi) à toute collectivité locale équipée d’un point d’apport volontaire, au moins, pour 2 000 habitants.

Les objectifs d'ECO TCL sont de faire passer la collecte de 3kg/habitant/an en 2015 à 4,6 kg d'ici 2019 pour atteindre un taux de collecte, de tri et de valorisation de 50% des tonnages mis sur le marché français à l'horizon 2019. Autant de frais de traitement en moins à la charge de la collectivité (100 € en moyenne par tonne d’ordure ménagère incinérée ou envoyée à la décharge).

Consignes de tri :

Vous pouvez déposer dans les bornes textiles du Relais 23 : tous les vêtements hommes, femmes et enfants, des chaussures, de la petite maroquinerie (sacs et ceintures), du linge de maison ou d’ameublement.
Tous les TLC, quel que soit leur état (même usés ou déchirés) peuvent avoir une deuxième vie.

Vous retrouvez tous les points de collecte des TLC usagés présents sur le territoire sur le site www.lafibredutri.fr

Les textiles sont revalorisés :
* en réemploi: 6% du total par des fripiers en France et 61% en export
* en valorisation matière: 30% recyclage de la matière en chiffons d'essuyage pour les travaux salissants (industries automobile, pétrochimique ou mécanique) et en effilochage pour fabrication de différents types de feutres (géotextiles, tapis, insonorisant).
* Les 3% restants sont des refus qui retournent en incinération.

 

Actualités en rapport

Jours fériés du mois de mai : Lundi 1er, lundi 8, jeudi 25 mai

Sous l’impulsion de Limoges Métropole, la Centrale Energie Déchets de Limoges Métropole (CEDLM) optimise la gestion de son énergie.

Le président Vandenbroucke, Alain Delhoume et Marie-Anne Robert-Kerbrat, élus communautaires et Julie Lenfant, maire de Chaptelat ont effectué une visite de fin de chantier à l’ancien étang de la Bussière.

La saison 2015-2016 a été lancée : davantage de familles et une équipe "agglo"

Plus d'un millier d'enfants de l'Agglo ont fait le spectacle au Zénith. Le point d'orgue de deux ans de travail dans les écoles avec les "Ambassadeurs du tri"

Eviter que les objets encore en bon état ne terminent à la poubelle, telle est l’une des volontés de Limoges Métropole. Cette semaine ont ainsi été installées deux nouvelles bennes réemploi en déchèterie, l’une à Eyjeaux, l’autre à Saint-Gence.

Une enquête publique portant sur le zonage d’assainissement communautaire s’est déroulée du 1er septembre au 1er octobre 2014.

 

L’espace info énergie de Limousin Nature Environnement organise, pour la troisième année consécutive, le défi « Familles à Energie Positive » en partenariat avec le Communauté d’Agglomération Limoges Métropole.

La réalisation de travaux de renaturation du ruisseau du rat sur le territoire de la commune de Condat sur Vienne a été soumise à une enquête publique qui s'est déroulée du 10 juin au 10 juillet 2014.

1 sur 11