Assainissement collectif

Etape indispensable pour la protection de l’environnement, l’assainissement consiste à collecter, transporter et traiter l’ensemble des eaux usées. Ces dernières sont rejetées par l’ensemble de la population, les industriels, les bâtiments publics, les hôpitaux, les commerces, les écoles, après utilisation. A la maison se sont les eaux du lave-vaisselle et de la machine à laver, de l’évier, de la salle de bain, des WC.
Pour les particuliers deux types d’installations existent :

  • l’assainissement collectif dans les zones agglomérées (raccordé au réseau d’égouts publics, avec traitement des eaux usées dans une station d’épuration).
  • l’assainissement non collectif (appelé aussi assainissement individuel ou autonome) pour toutes les maisons non rattachées au réseau public.

La compétence assainissement collectif, exercée par Limoges Métropole, est un service public à caractère industriel et commercial. Elle se décompose en deux pôles d’activité :

  • La gestion des eaux usées qui a pour but de permettre la préservation des ressources en eau et de la  protection de l’environnement de façon à maitriser l’incidence de l’activité humaine, mais aussi répondre aux problématiques de santé et salubrité publique, grâce à la mise en œuvre de technologies respectueuses de l’environnement.
  • La gestion des eaux pluviales de façon à prévenir l’incidence de l’accroissement des  surfaces imperméables (inondations, pollutions), liées à l’urbanisation et favoriser cette dernière, mais aussi améliorer le traitement des eaux usées en collectif, par la mise en séparatif des réseaux visant à réduire les volumes entrant sur les stations de traitement

La mise en œuvre de ces compétences se fait par le biais d’étude du territoire visant à définir les techniques à développer en fonction de différents critères de choix (urbanisation, qualification des sols, densité de population, coût des travaux).

Limoges Métropole assure en régie directe la gestion et l’exploitation des dispositifs de collecte et d’épuration de 14 communes : Aureil, Bonnac la Côte, Condat sur Vienne, Eyjeaux, Feytiat, Isle, Le Palais sur Vienne, Le Vigen, Limoges, Peyrilhac, Rilhac Rancon, Saint Gence, Solignac et Veyrac.

Pour les 4 autres communes de Limoges Métropole : Boisseuil, Panazol, Saint Just le Martel et Verneuil sur Vienne (depuis le 1er janvier 2011), ces missions sont confiées à la SAUR dans le cadre de contrats de délégation de service public,
- jusqu'à fin 2013 pour Boisseuil et Saint Just le Martel.
- jusqu’à fin 2014 pour Panazol et Verneuil sur Vienne.

Chiffres clés 2015

  • 186 849 habitants desservis
  • 1740 km de réseaux dont 226 km d'unitaire, 822 km d'eaux usées et 692 km d'eaux pluviales
  • 48 584 branchements
  • 454 installations de traitement (station d'épuration à boues activées, lagunes, rhizosphères, disques biologiques, filtres bactériens...) situées sur le territoire de Limoges Métropole équivalent à près de 302 545 EH dont une station d'épuration à boues activées sur Limoges de 285 000 EH.
    Travaux neufs :
  • 3.6  km de conduites remplacées
  • 3.7    km de conduites prolongées
  • 2 383 ml de conduites chemisées
    Entretien :
  • 163  interventions de nettoyage de branchements
  • 28 km de réseaux curés en régie
  • 43.4 km de réseaux inspectés par caméra
  • 63  branchements neufs ont été réalisés en régie sur l'ensemble des communes de l'agglomération.
    Pluvial:
  • 71 bassins de rétentions d'eaux pluviales dont 50 en gestion directe par la Direction Assainissement Espaces Naturels de Limoges Métropole.

Un transfert avantageux pour un prix modéré

L’étude de faisabilité, financière et technique, de cette compétence assainissement, transférée au 1er janvier 2007 à la Communauté d’agglomération, a mis en évidence plusieurs avantages :

  • une mutualisation du service sur l’ensemble du territoire communautaire, mettant sur un pied d’égalité les usagers.
  • une harmonisation générale et progressive de la redevance « eaux usées » grâce à un budget assainissement particulièrement sain et à un prix parmi les plus bas des grandes villes françaises.

Il est précisé que ces tarifs sont proportionnels aux volumes consommés. Dans un souci de justice sociale, il n’est pas appliqué d’abonnement.
 

 

Un programme d’investissement sur 15 ans

Ces choix financiers ont également permis de maintenir, sur la période, un niveau d’autofinancement suffisant pour soutenir un programme d’investissements de 4,5 M€ annuel, dans la perspective d’un programme d’investissements de 60 M€ d’euros sur 15 ans.
Le premier investissement de ce programme a été  la construction d’un atelier de déshydratation de boues complémentaires.

En 2010,

  • Construction d’une nouvelle station d’épuration écologique suivant le procédé de traitement filtres à sable plantés de roseaux sur la communes de Saint-Just-le-Martel
  • Construction d’une nouvelle station d’épuration écologique suivant le procédé de traitement filtres à sable plantés de roseaux sur la communes d’Eyjeaux.
  • Réhabilitation de du bassin de rétention des eaux pluviales du Chambeau à Limoges

En 2011

  • Création d’un réseau de collecte d’eau usées et pluviale au Vigen
  • Réhabilitation de la station du pont de l’aiguille
  • Desserte assainissement du village du  Coudert
  • Desserte du village de l'Age et du Bas bourg de Bonnac la cote
  • Passage de réseaux unitaires en réseau séparatif rue Montaigne à condat sur vienne
  • Desserte des villages de Lathière et la Valade  à Eyjaux
  • Réhabilitation du réseau d'eaux usées de la rue Emile Zola à Panazol
  • Rue Voltaire - reprise des réseaux EU et EP au Palais sur vienne
  • Création d'une station d'épuration au village de CONORE à Peyrilhac
  • Réfection du collecteur EU rue du Perou à Rilhac Rancon
  • Desserte du village LA GAUTAUD à Veyrac

En 2012,

  • Construction d’une nouvelle station d’épuration écologique suivant le procédé de traitement filtres à sable plantés de roseaux pour les communes de Solignac et du Vigen.
  • Réhabilitation de la station de traitement des farges au Vigen utilisant comme procédé de traitement les disques biologique
  • Traversée de la Voie de liaison Nord par les réseaux d’eau usées et pluviale dans le cadre le cadre de l’aménagement de la zone d’activité de la Grande Pièce
  • Révision du zonage d’assainissement.
  • Travaux sur le réseau d’eaux usées au puy Chatennet à Bonnac la cote
  • Travaux sur le réseau d’eaux usées rue Balezy à Isle
  • Travaux sur le réseau d’eaux usées au Village des Monts à St Gence
  • Travaux sur les réseaux EU EP dans le cadre de la création du pôle biologie Santé du CHU –
  • Travaux d'assainissement  secteur de la Quintaine à Panazol

En 2013,

  • Création d’une station d’épuration et travaux sur l’assainissement du Village de La Gautaud à Veyrac
  • Réhabilitation en génie civil du lotissement de la Gare à Aureil
  • Extension du réseau d’eaux usées au lieu-dit Les Bessières à Boisseuil
  • Réhabilitation en génie civil du réseau d’assainissement Rue du Moulin Neuf à Condat Sur Vienne
  • Réfection du réseau d’assainissement des eaux usées et pluviales du village du Mas Gauthier à Feytiat
  • Création d’un réseau d’assainissement dans les secteurs de Balézy, Le Verdier et Val d’Enraud à Isle
  • Réfection d’un collecteur d’eaux pluviales – RD 29 au Palais Sur Vienne
  • Aménagement et sécurisation du centre-bourg de Peyrilhac
  • Travaux d’assainissement rue des Ecoles et rue de Limoges à Verneuil Sur Vienne
  • Réfection du poste de Romanet à Limoges
  • Réaménagement de la rue Aristide Briand (Lot assainissement) à Limoges

En 2014,

  • AUREIL - Réhabilitation en génie civil du réseau d’assainissement du lotissement de la Gare.
  • LE PALAIS SUR VIENNE - Chemisage de réseau d’eaux usées et d’eau pluviales – rue Pierre Brossolette.
  • CONDAT SUR VIENNE - Réhabilitaon en génie civil du réseau d’assainissement – rue du Moulin Neuf.
  • COUZEIX - Réhabilitaon des réseaux d’eaux usées et des réseaux d’eaux pluviales - rue de Texonnieras.
  • COUZEIX - Créaon d’une Station d’épuration à base de filtres plantés de roseaux à Lajoux.
  • FEYTIAT - Reprise du réseau d’eaux pluviales – ZI du vieux Crézin.
  • ISLE - Reprise des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales avec regards de visites et tabourets de branchements au Bas Mérignac.
  • ISLE - Réhabilitation en génie civil de l’ouvrage de dessablage des eaux pluviales des Champs..
  • ISLE - Création d’ouvrages de surface et raccordement au réseau d’eaux pluviales rue Abel Fagois.
  • PEYRILHAC - Aménagement et sécurisation du centre-bourg de Peyrilhac - création de collecteur unitaire avec réalisation et reprise de branchements d’eaux usées existants.
  • SAINT GENCE - Création d’un réseau d’eaux pluviales avec installations de grilles à Senon.
  • VEYRAC - Assainissement du village de la Gautaud – Création d’un réseau séparatif.
  • VEYRAC - Création d’une station d’épuration de types filtres plantés de roseaux au village de la Gautaud.
  • LIMOGES :
    • Réfection et renforcement du poste de pompage des eaux usées de Romanet
    • Réfection et renforcement du poste de pompage des eaux usées du Mas Gigou.
    • Création d’un réseau d’eaux pluviales – rue de Valparaiso.
    • Dévoiement du collecteur d’eaux usées rue du Général Valin.
    • Création d’un réseau de collecte des eaux usées au village du Coudert.
    • Création d’un collecteur d’assainissement unitaire et de branchements d’eaux usées - cité Montplaisir.
    • Restructuration des boulevards Bel air et Vanteaux - Lot 2 : eaux pluviales.
    • Création de réseau d’eaux usées et d’eaux pluviales - Quartier de la Basde - Aménagement des rues Seurat et Gauguin
    • Création d’un réseau eaux usées et eaux pluviales – parc de Diane
    • Déplacement des collecteurs d’eaux pluviales dans le cadre de la construction du Pôle Biologie Santé
       

En 2015,

  • Approbation en 2015 du projet de zonage d’assainissement à l’issue du recensement de l’ensemble des besoins des communes et d’une hiérarchisation multicritères.
  • Couzeix – reprise de collecteur unitaire au lotissement du Buis
  • Condat sur Vienne – reprise de collecteur rue de Forstfeld – 94 000 €HT – et mise en séparatif du réseau rues Mo-lière et Condadille
  • Isle – reprise de collecteur et création de réseau à Parpayat et les Veyrinnes
  • Rilhac Rancon - Réhabilitation de réseau d’assainissement non visitable sans tranchée (chemisage) – lotissement Contamine
  • Verneuil sur Vienne – Création de réseau – rue de Limoges
  • Panazol - Modification de réseau d’eaux pluviales et création d'ouvrage de rétention —Rues Perrin et Chopin
  • Boisseuil - Réhabilitation des filtres plantés de roseaux de la filière boue de la station du Roseau
  • Eyjeaux - modification des ouvrages d’entrée des lagunes
  • Veyrac - modification des ouvrages d’entrée des lagunes
  • Limoges :
    • Diverses réhabilitations de réseau d’assainissement non visitable sans tranchée (chemisage) – Parc Brouillebas, Parc Auzette, rue Detaille, rue Armand Dutreix, Rue Raimu, rue de la Vialoube
    • Réhabilitation des réseaux EU et EP – Rue de Normandie
    • Aménagement de la rue du Mas Batin
    • Réhabilitation en génie civil du réseau unitaire de la rue du Pont Saint Etienne
    • Réhabilitation des rues piétonnes – rue du Clocher, rue du Consulat, rue du Temple et rue Ferrerie
    • Réhabilitation du digesteur de 4 000 m3 de la station d’épuration principale de Limoges

 

 

 

INFORMATION SUR LE MEDIATEUR DE L’EAU

La Médiation de l’Eau est une association créée en 2009 qui a pour but de favoriser le règlement amiable des litiges qui peuvent survenir entre les usagers et les services publics d’eau et/ou d'assainissement

Tout abonné particulier ou personne morale, ainsi que les consommateurs résidant sur les communes dont la direction d’eau et/ou d'assainissement est adhérente à la médiation de l’eau, peut saisir le Médiateur de l’Eau.

La Médiation est gratuite.

Les litiges pris en compte sont de nature contractuel entre un consommateur et un professionnel portant sur l’exécution d’un contrat de vente ou de fournitures de services.

IMPORTANT :

  • Le médiateur de l’eau ne pourra être saisi en cas d’absence de réclamation préalable écrite auprès du service de l’eau.
  • L’avis rendu par le Médiateur est confidentiel. Le consommateur et la collectivité peuvent accepter ou refuser cet avis.

Deux possibilités :

  • Par voie postale : envoyer une lettre simple ou un formulaire de saisine dûment rempli (téléchargeable sur le site de la Médiation de l’eau), ainsi que les pièces justificatives nécessaires à l’étude du litige à l’adresse suivante :

Médiation de l’Eau – BP 40 463 – 75 366 Paris cedex 08

La Médiation de l’Eau respecte des critères d’impartialité, d’indépendance, de compétence, et d’efficacité.


Pour en savoir plus, contacter le service de l’assainissement au 05 55 45 62 36 ou visitez le site internet www.mediation-eau.fr
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.economie.gouv.fr/mediation-conso
Portail d’information sur la médiation de la consommation mis à disposition sur le site du ministère de l’économie et des finances.

https://webgate.ec.europa.eu/odr/main/?event=main.home.show&lng=FR
Plateforme européenne de règlement des litiges en ligne (RLL)