pôle d'échange Fougeras

A compter du 6 janvier 2014, le pôle d'échange multimodal- Pôle Fougeras, sera mis en service. En parallèle, six nouveaux autobus articulés viendront compléter, courant janvier 2014, le parc de véhicules existants pour renforcer les lignes qui passeront dorénavant par le nouveau pôle d'échange.

Dans la cadre de la construction de la nouvelle Voie de Liaison Nord, inaugurée en novembre dernier, un pôle d'échange multimodal a été aménagé. Il renfoncera l'attractivité au nord de Limoges et permettra le développement des modes de circulation alternatifs à l'automobile et l'accès à des interconnexions entre différentes lignes du réseau de transports en commun de Limoges Métropole.

Le futur pôle d'échange multimodal - « Pôle Fougeras » - accueillera :

Cinq lignes de bus

  • la ligne 10 (Beaubreuil CC- Ch Le Gendre), ligne la plus fréquentée du réseau
  • la ligne 8 (Mal Joffre – Le Palais sur Vienne), 2,1 M voyageurs par an
  • la ligne 20 (Pl.W. Churchill – Pôle Fougeras), 980 000 voyageurs par an
  • les lignes 18 (Pl.W.Churchill – Beaune/Bonnac Bourg) et 30 (Pl. W. Churchill – Rilhac Rancon Bramaud/Cassepierre Ecole), respectivement 110 000 et 55 500 voyageurs.

Le nombre de courses, les amplitudes horaires et les fréquences ne sont pas modifiés par rapport à ce qui existe aujourd'hui. L'objectif est d'observer les changements des habitudes des usagers sur une durée de six mois afin de proposer, si nécessaires,des modifications adaptées.

Une quinzaine d'arrêts de bus supplémentaires, tous aux normes PMR,  a aussi été positionnés pour desservir la VLN et, à terme, le futur parc d'activités de la Grande Pièce.

De nouveaux feux de trafic destinés aux véhicules de transports en commun ont également été installés sur ce nouveau pôle d'échange pour permettre la fluidification du trafic.

Un parking de 50 places et un arrêt minute

Un parking pour les 2 roues avec accès direct aux nouvelles voies cyclables.
 

A compter de janvier 2014, avec l'arrivée de 6 nouveaux autobus articulés, 124 véhicules circuleront sur le réseau de transports en commun de Limoges Métropole.

Ces nouveaux autobus intégreront principalement le circuit de la ligne 10 (Beaubreuil – C.C – Ch Le Gendre). Cette ligne étant la plus fréquentée du réseau, l'objectif est de l'équiper entièrement de bus articulés pour offrir un service toujours plus complet – plus de places dans les véhicules pour transporter plus de passagers à la fois.

De marque Iveco Bus (ex Irisbus) et de modèle « Citélis  18», ces bus mesurent 18 mètres de long et dispose de 130 places dont 36 places assises. Ils sont fabriqué à Annonay en Ardèche et bénéficient du label « Origine France Garantie ».

Le montant de l'acquisition de ces six autobus articulés est de 2 424 048 euros TTC (404 008 euros TTC l'un), financés entièrement par la Communauté d'agglomération Limoges Métropole.
 



 

 

réemploi

En 2014, Limoges Métropole s’associe à trois associations – ALEAS, la Croix Rouge et Emmaüs - pour renouveler son opération  « Journées Réemploi » en déchèteries, mise en place pour la première fois en avril 2012. La première journée aura lieu le samedi 4 janvier 2014.

Les « Journées réemploi » ont pour objectif  la réduction des déchets, permettant aux usagers des déchèteries communautaires d’apporter tous types d’objets dont ils ne se servent plus et de les déposer aux associations présentes dans le but de leur donner une seconde vie.

Aussi, pour mieux faire connaitre leurs actions, trois d’entre elles – l’association Aléas, la Croix-Rouge et Emmaüs – seront présentes dans trois déchèteries communautaires, tous les premiers samedis de chaque trimestre en 2014, afin de récolter les objets susceptibles d’être réutilisés.

Une zone « réemploi » sera ainsi délimitée dans les trois déchèteries concernées par l’opération : les déchèteries Samie, Lebon et Le Cavou à Limoges.

Dans le cadre d'un projet d'envergure de réaménagement de la rue Raspail et de la place de la cité, les travaux de réfection de la chausée, des trottoirs et la rénovation de l'éclairage public, débutés le 9 septembre 2013, se sont achevés le 20 décembre.

Ce réaménagement a pour vocation de limiter la vitesse des véhicules dans la rue Raspail (circulation auto-limitée à 20 km/h – nouveau statut de la rue « Zone de rencontre») pour le bénéfice des piétons et de favoriser le déploiement de terrasses place de la Cité en période estivale et touristique afin de créer un espace de convivialité. Ces nouveaux aménagements vont ainsi permettre également d’affirmer la vocation d’axe de liaison entre l’Office de Tourisme, la Maison de l’Email et le quartier de la Cité.

Après trois réunions de concertation en 2011 et 2012 et une réunion d’information en juin 2013, conduites par la Direction de l’urbanisme de la Ville de Limoges, le réaménagement final consiste aujourd’hui en la mise en place d’une version « été » durant la période estivale et d’une «version hiver», le reste de l’année :

  • La version «été» permettra à la rue Raspail d’offrir des espaces de déplacements sécurisés et confortables pour les piétons (stationnement interdit durant la période estivale, soit, plus d’espace de déambulation).
  • La version « hiver » replacera la rue dans son usage habituel, permettant ainsi le stationnement.

La place de la Cité disposera, elle, durant toute l’année de trottoirs élargis permettant notamment la mise en place de terrasses.

Grâce à la souplesse de ce nouveau dispositif (intégration de potelets amovibles pour les trottoirs), à l’occasion des fêtes de fin d’année 2013 - du 20 décembre au 5 janvier 2014 inclus - la rue Raspail sera momentanément placée en «version été» (stationnement interdit). Cette disposition permettra ainsi à tous de découvrir les nouveaux aménagements mais aussi d’offrir aux touristes présents, une déambulation plus confortable sur cet axe de liaison situé entre les quartiers du Château et de la Cité.

Le Métropol n° 5

Du 23 au 27 décembre 2013, le nouveau Métropol sera distribué dans vos boîtes aux lettres.

Au sommaire de ce 5ième numéro : l’ouverture de la Voie de Liaison Nord, nouvel axe routier pour desservir le nord du territoire; un  portrait métier,  Philippe Pradaud, 31 ans au service de la STCL sans oublier les 6 pages dédiées à l’actualité des communes de Limoges Métropole !

Vous n’avez pas reçu le Métropol ?

 N’hésitez pas à nous communiquer  vos nom et adresse,  le type de votre habitation (immeuble ou maison) et les caractéristiques de votre boîte aux lettres (accessible, normalisée, avec ou sans « stop pub ») à l’adresse mail suivante :

distribution_magazines@agglo-limoges.fr

collecte des déchets

Pour la période des fêtes de fin d'année 2013, les collectes du mercredi 25 décembre 2013 et du mercredi 1er janvier 2014, ne seront pas assurées.

 

 

 


Des collectes de rattrapages seront mises en place.

Pour la collecte des ordures ménagères en porte en porte  :

  • à Bonnac-la-Côte, les mardis 24 et 31 décembre 2013
  • à Rilhac-Rancon, les mardis 24 et 31 décembre 2013
  • à Veyrac, les mardis 24 et  31 décembre 2013
  • à Saint-Gence, les mardis 24 et 31 décembre 2013

Pour les déchets recyclables en porte en porte :

  • Le Vigen, le vendredi 27 décembre 2013
  • Boisseuil, le vendredi 27 décembre 2013
  • Feytiat, le lundi 23 décembre 2013
  • Isle, vendredi 3 janvier 2014
  • Aureil, lundi 30 décembre 2013
  • Saint-Just-le Martel , lundi 30 décembre 2013
  • Les habitants de Limoges concernés par les collectes du mercredi, les jeudis 26 décembre 2013 et 2 janvier 2014.
les familles du défi

Limoges Métropole a clôturé, vendredi 13 décembre,  son opération : défi 7/7 , mission écogestes.

Du 1er octobre au 8 décembre 2013, 7 familles ont relevé le défi de réduire leur production de déchets  avec quelques écogestes  dans 7 domaines différents : le compostage, le lombricompostage, l’eau du robinet, la consommation responsable, l’utilisation de couches lavables, le réemploi et le gaspillage alimentaire.
L’objectif était de démontrer de manière ludique que la prévention des déchets est à la portée de tous.

Pour Limoges Métropole cette opération s’inscrit  dans le Programme Local de Réduction des Déchets qu’elle a mis  en place, depuis 2009, en collaboration avec l’ADEME .

Ainsi au bout de 10 semaines les  familles ont toutes  réussi à faire diminuer le poids de leur  poubelle :

  • Grace au compostage et au lombricompostage les 2 familles de ces 2 missions  ont vu leurs déchets diminuer de 25 %,
  • La famille« gaspillage alimentaire » en cuisinant les restes et en achetant les justes quantités pourra diminuer ses déchets de 3 kg par an et par personne,
  • La famille « eau du robinet », elle,  économisera de 20 à 30 euros par mois et évitera 8 kg de déchets par an et par personne,
  • La famille « consommation responsable » n’a pas dépensé plus en consommant local et a produit 6kg de déchets en moins,
  • La famille « couches lavables » a produit 20 % de déchets en moins et
  • La famille  « réemploi » s’est allégée de plusieurs kilos d’objets inutilisés en les donnant à des associations ou en les vendant.
campagne TCL

Avec les tickets « journée 1 personne » ou « journée 3 personnes » et le titre 10 voyages,  déplacez vous « en moins de deux » et gagner du temps pour faire vos achats de fin d’année grâce au réseau de transports en commun de Limoges Métropole !

 

Toutes les offres TCL sont sur www.stcl.fr ou au Point Bus, 10 place Léon Betoulle à Limoges.

les carnets des Espaces Naturels n° 6

Le service des Espaces Naturels de Limoges Métropole a consacré son 6ème Carnet des Espaces Naturels à une flore particulière et en déclin.

Les coquelicots, les bleuets ou encore les chrysanthèmes des moissons sont des plantes compagnes des cultures, ou plantes messicoles. Longtemps  victimes des pratiques agricoles, elles sont devenues rares au point parfois de disparaître.

Au travers de ce nouveau carnet, le service des Espaces Naturels de Limoges Métropole nous fait découvrir ce patrimoine végétal du territoire communautaire,  résultat coloré et optimiste de quatre années d’études de cette flore spécialisée.

développement durable

Limoges Métropole s’est engagée dans un  Programme Local de Réduction des déchets. Deux ans après, un point est fait lors du Mercredi du Développement Durable qui s’est tenu le 27 novembre 2013.

Ce programme, conclut fin 2010 avec l’ADEME, a pour objectif une réduire de 7 % du tonnage des déchets sur le territoire communautaire entre 2009 et 2015.
Au travers des 6 axes identifiés pour son plan d’action, Limoges Métropole entreprend des actions et mobilise  grand public et professionnels.
Ainsi depuis 2012,

  • 12 tonnes de déchets on été évitées grâce au compostage des particuliers et 150 tonnes grâce  à celui des  professionnels.
  • 110 bornes textiles ont été installées sur le territoire et des journées réemploi organisées sur les déchèteries communautaires.
  • Une identité visuelle a été donnée à ce  programme local (affiches, habillage des  véhicules  de la Direction de la Propreté, des camions de collecte..) pour faire passer aux usagers  le message  afin d’adopter les bons gestes.
  • Et depuis le 8 décembre 2013, le défi 7/7, mission écogestes permet de suivre 7 familles dans leur quotidien avec chacune un défi de réduction de déchets.

Deux ans après, et par rapport à 2009, année de référence pour le programme local, le ratio en kg par habitant des déchets sur le territoire a diminué de 2,9 % .

 

restauration de berge

Des travaux de stabilisation des berges de l’Aurence, en aval de la rue de Saint-Gence à Limoges (allée Mathieu Morel),  débutent le 2 décembre. Ces travaux vont également permettre la protection d’une canalisation d’assainissement.

Dans le cadre du Contrat Territorial des Milieux Aquatiques, signé pour 5 ans, le service des Espaces Naturels de Limoges Métropole poursuit ses travaux de restauration et d’entretien des cours d’eaux.

Les techniques employées pour la stabilisation des berges sont des techniques douces dites de génie végétal.
Sur ce chantier la solution envisagée est l’utilisation de fascine de saule :

  • Comblement de l’encoche d’érosion et retalutage de la berge ;
  • Protection de la berge avec des fascines (fagots) de saule disposées entre des pieux de châtaignier et/ou de saule ;
  • Végétalisation de la berge par ensemencement et plantation de boutures de saule et d’aulne.

La berge sera, à terme, stabilisée par l’important système racinaire développé par les végétaux (saule, aulne, végétation herbacée…).

La canalisation d’assainissement, mise à l’air libre par l’érosion, sera à nouveau recouverte par la berge après avoir été, au préalable, protégée des futures racines par une toile adaptée.

Cette opération d’une durée de 4 semaines sera réalisée par l’entreprise ARBOFOR (79).

 

Pages