Un nouveau visage pour les rues piétonnes de Limoges

L'agglo et la Ville mènent des travaux pendant 20 mois. Visite par les élus avant le premier coup de pioche prévu le 20 juillet

Les travaux d’aménagement des rues du centre-ville de Limoges débuteront donc cet été. Il y a quelques jours, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole et Emile-ROger Lombertie, maire de Limoges, accompagéns de leurs vice-présidents et adjoints en charge du dossier, ont tenu une conférence de presse au restaurant Les Bars'Jo, dans les halles centrales de Limoges, parcouru les rues concernées et visité une cave située rue du Temple.

Cette opération, qui a pour finalité la redynamisation des rues les plus populaires et fréquentées du centre-ville et l’amélioration du cadre de vie, consistera au réaménagement complet de la rue Ferrerie, de la rue du Clocher, de la rue du Temple et de la rue du Consulat. L’opération, pour l’ensemble des rues permettra précisément le remplacement des conduites de gaz, des travaux d’assainissement avec le remplacement des collecteurs de réseaux unitaires et des branchements afférents, des travaux d’eau potable avec le remplacement de canalisation d’eau potable, des travaux d’éclairage public avec le remplacement des lanternes, des travaux de réseaux secs (réseaux électriques ERDF/ de télécommunication, illumination Ville de Limoges), des travaux de voirie avec la réfection complète des rues (mise en oeuvre de matériaux pavés).

Dans un objectif d’information mais aussi de concertation, le président de la Communauté d’agglomération Limoges Métropole, Gérard Vandenbroucke, a reçu deux fois les commerçants des rues concernées par les travaux en présence de Sarah Gentil, adjointe au maire de Limoges en charge du commerce/artisanat. Deux plannings de travaux, un planning dit « long » (les rues réaménagées l’une après l’autre) ou « court » (toutes les rues en même temps) avaient été proposées et les commerçants ont choisi le planning court soit au total une opération qui durera environ 20 mois.

Les pavés. Dans le même esprit, rappelons que la Ville de Limoges avait conduit à une consultation des habitants sur le type de pavé qui serait posé. Le choix final : des dalles granit grises en pied de façade, des pavés granit, teintes panachées de beige/ocre à gris, aux arêtes irrégulières dans l’esprit des pavés anciens, finition sciée pour le confort et la planéité et bouchardée pour l’adhérence.

Les travaux, réalisés sous maîtrise d’ouvrage de l’Agglo, débuteront le 20 juillet.
 

Qui fait quoi et combien ça coûte ?

L’opération, dont le coût estimatif est de 2 894 000 euros TTC sera cofinancée par la Communauté d’agglomération Limoges Métropole et la Ville de Limoges. La répartition s’effectuant sur la base des compétences de chacune.
- La Communauté d’agglomération Limoges Métropole prendra en charge l’ensemble des travaux d’assainissement : 605 000 euros, de voirie : 988 000 euros et d’éclairage public : 154 000 euros. Montant global : 1 747 000 euros TTC – 60 % du montant global des travaux
- La Ville de Limoges prendra en charge l’ensemble des travaux d’eau potable : 341 000 euros, d’aménagements spécifiques (regards de visites et bornes escamotables) : 242 000 euros et de pavage : 564 000 euros. Montant global : 1 147 000 euros TTC – 40 % du montant global des travaux

Bon à savoir

- Un médiateur pour faciliter les échanges. La Communauté d’agglomération Limoges Métropole a fait le choix de nommer un médiateur de chantier avec pour objectif tout au long de l’opération d’assurer une interface objective entre les commerçants, les usagers, les riverains et les acteurs du chantier. Son bureau sera localisé au 1er étage du bâtiment de la Communauté d’agglomération Limoges Métropole, 64 avenue Georges Dumas à Limoges.
- Une commission d’indemnisation. Afin de prendre en compte rapidement l’impact des travaux sur le chiffre d’affaires des commerces concernés, la Communauté d’agglomération Limoges Métropole mettra en place une commission d’indemnisation de règlement amiable des litiges qui sera présidée par un magistrat du Tribunal Administratif de Limoges. 
- Des zones de stockage et de vie du chantier. Place des Bancs et Place Etienne-Pinchaud, d’importantes zones techniques seront installées avec quelques conséquences sur la vie du quartier, . Pour éviter la gêne visuelle, des palissades de deux mètres de haut seront installées autour de ces zones et elles seront décorées par les soins de l’agglo (fresque, points d’information, rappels historiques, détails et calendrier du chantier…) afin de s’intégrer plus aisément dans le paysage urbain
- Le marché se déplace. Pour éviter de restreindre l'espace réservé aux commerçants, la Ville de Limoges a décidé de déplacer le
 marché de la place des Bancs vers la place Haute-Vienne
- Pas de chantier pendant les soldes et les fêtes. Pour que les commerces ne souffrent pas des périodes les plus importantes de leur année, l'Agglo et la Ville se sont mis d'accord, en concertation avec les commerçants, pour pendant les périodes de 
fêtes (vacances de Noël) et de soldes, le chantier soit interrompu

Photo © Vanessa Monteil / Limoges Métropole.

A télécharger

- le planning des travaux
- la présentation faite aux riverains et commerçants lors de trois réunions