Nouvelle voie au CHU

Photo Vanessa Monteil / Limoges Métropole

Gérard Vandenbroucke, président de la Communauté d’agglomération et Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges ont inauguré, après un an de travaux, la rue du Professeur Bernard-Descottes au CHU de Limoges.

Le ruban est coupé. Ce n’est pas tous les jours que l’on crée des routes ex-nihilo mais c’est bien une nouvelle voie de 700 mètres de long reliant la rue du Docteur Marcland et l’allée Jeanne d’Albret au Centre Hospitalier Universitaire (C.H.U) de Limoges qui a été inaugurée hier matin par les élus de la Communauté d’Agglomération et de la Ville de Limoges. Cette nouvelle infrastructure permet notamment de desservir le nouveau pôle Biologie Santé. «Un projet essentiel pour accompagner l’aménagement et la modernisation d’une zone en pleine évolution » a rappelé le président de l’Agglo Gérard Vandenbroucke dans son discours.

Cette opération, commencée en février 2014, a fait suite aux conclusions favorables de l’enquête publique, prévue par le Code de la Voirie Routière, qui s’est déroulée au mois d’avril 2013.

Les travaux de voirie, d’éclairage public et d’assainissement ont été conduits sous maitrise d’ouvrage de la Communauté d’agglomération Limoges Métropole, la Ville de Limoges prenant à sa charge les travaux d’eau potable.

Un giratoire rue du Dr Marcland permettant de desservir la voie a également été réalisé.

 « Au-delà de ses dimensions et de sa complexité, ce chantier d’un peu plus de 2 millions d’euros, financé par Limoges Métropole qui a assuré la maîtrise d’ouvrage, est un bel exemple du rôle de l’agglo en matière d’infrastructures. C’est également le fruit d’une coordination réussie entre plusieurs partenaires. En effet, si c’était bien notre communauté d’agglomération qui était en première ligne sur ce dossier, la Ville de Limoges, l’Université et le CHU ont également mis la main à la pâte », a encore souligné le président de l’Agglo. 

Le 30 septembre 2014, par délibération du conseil municipal de la Ville de Limoges, cette voie nouvelle  a été dénommée « Rue du Professeur Bernard-Descottes » du nom d’un éminent praticien hospitalier disparu en 2009 (lire ci-après). La veuve du médecin et son fils étaient d’ailleurs présents hier à cette inauguration qui s’est conclue par un cocktail dans l’enceinte du Pôle Santé du CHU.

Comme l’ont rappelé le président Vandenbroucke et son vice-président chargé des transports Gilles Bégout, cette voie nouvelle va s’inscrire dans une démarche plus globale de réaménagement, concernant le secteur C.H.U/Vanteaux. Il s’agit notamment d’améliorer la desserte en transports en commun, grâce à une nouvelle ligne de bus dont l’arrêt sera l’entrée principale du CHU, une meilleure signalétique, mais aussi un travail de fond sur l’aspect paysager, le stationnement et la circulation.

 

Personnalités. Etaient notamment présents à cette inauguration Gérard Vandenbroucke, président de l'Agglo, les vice-présidents Bruno Genest, Gilles Bégout, Gaston Chassain, Claude Brunaud, Bernard Thalamy, le maire de Limoges Emile-Roger Lombertie et son adjoint Chistian Uhlen, les représentanst du CHU et du CH Esquirol Pascal Bellon et Annibal Almoster ainsi que Mme Descottes et son fils et les responsables et ingénieurs des services de l'Agglo et de la Ville de Limoges qui sont intervenus sur le chantier

Budget. Le montant global de l’opération s’est établi à 2 358 012 M d’euros TTC, dont :
-  Plus de 2,2 M d’euros financés par la Communauté d’agglomération Limoges Métropole soit (1 151 000 euros pour la voirie, le terrassement et le jalonnement, 104 000 euros€ pour l’éclairage public et les réseaux souples, 1 007 512 euros€ pour l’assainissement (avec des participations de la Ville de Limoges à hauteur de 40%, l’Université de Limoges à hauteur de 6,6% et le CHU à hauteur de 13,4%).
- 95 500 euros pour les travaux d’adduction d’eau potable financés par la Ville de Limoges .

Hommage. Le professeur Bernard Descottes a été chef du service de chirurgie viscérale et transplantations, président de la commission médicale d’établissement du CHU de Limoges. Il a été l’homme de nombreuses «premières» chirurgicales nationales, sur le foie, l’œsophage. Il était également profondément impliqué dans des actions humanitaires et caritatives, au Vietnam, au Togo, au Burundi, ainsi qu’envers les personnes handicapées…  Il était aussi l’un des plus grands spécialistes mondiaux de l’apithérapie (cicatrisation par le miel).

Chantier « social ». Sur les 9 000 heures de travail générées par ce chantier, 491 heures ont été réalisés (455 heures prévues initialement) dans le cadre du guichet territorial clauses sociales de Limoges Métropole qui est au service des donneurs d’ordre, des entreprises mais aussi des demandeurs d’emploi suivis dans le cadre d’un parcours d’insertion professionnelle.