Déchèteries : les bennes "réemploi" gagnent la campagne !

Eviter que les objets encore en bon état ne terminent à la poubelle, telle est l’une des volontés de Limoges Métropole. Cette semaine ont ainsi été installées deux nouvelles bennes réemploi en déchèterie, l’une à Eyjeaux, l’autre à Saint-Gence.

Opération, nouvelle vie des déchets.

Le Plan local de réduction des déchets est en marche depuis 2010 et il y a encore fort à faire pour détourner du rebut des objets qui peuvent encore aspirer à une deuxième existence. En déchèterie, on se débarrasse souvent de vaisselle, d’électroménager, ou de petits meubles en bon état qui finissent alors prématurément leur vie. Plusieurs actions ont déjà été mises en place par l’Agglo pour favoriser un nouvel usage de ceux-ci. Depuis 2012, par exemple, des « Journées réemploi » sont organisées les premiers samedis de chaque trimestre* dans les trois déchèteries situées à Limoges (SAMIE, Le CAVOU et LEBON) et des « bennes réemploi » ont pris place, l’année passée, dans les déchèteries de Couzeix et Lebon à Limoges.

Au total, en 2014, ce sont près de 30 tonnes d’objets qui ont pu ainsi être récupérées et revalorisées.

La prochaine journée réemploi pour l’année 2015 est prévue le samedi 4 avril prochain.

 

Le réemploi, aussi en milieu rural

La réussite de telles actions (jusqu’ici cantonnées à des secteurs urbains) a incité Limoges Métropole à installer en ce début d’année deux nouvelles bennes dans les déchèteries d’Eyjeaux et Saint-Gence de façon à développer la pratique du réemploi en milieu rural. Aléas (pour Eyjeaux) et Maximum (pour Saint-Gence) sont les deux associations partenaires de la démarche. Elles réparent ou restaurent les objets récoltés pour ensuite les mettre en vente dans leurs magasins solidaires.

 

Les enfants, premiers acteurs mobilisés

Afin de promouvoir l’arrivée de ces nouvelles bennes, une intervention pédagogique est prévue dans les deux déchèteries auprès des élèves de CM1 et CM2, fin janvier. 180 enfants d’Eyjeaux, Boisseuil, Aureil, Saint-Gence, Veyrac et Peyrilhac seront concernés par cette visite. L’acte est symbolique : chacun est invité à apporter de chez lui un objet ou un jouet dont il ne se sert plus mais toujours en bon état, susceptible de faire le bonheur d’une autre famille. Associations et direction de la propreté de l’Agglo seront là pour expliquer le sort qui leur sera ensuite réservé.