COVID-19 dans les eaux usées : Limoges Métropole lance une étude

homme au travail dans les égouts du territoire de Limoges Métropole

Limoges Métropole, en collaboration avec l'Université et le CHU Limoges, lance une étude scientifique sur son territoire pour améliorer les connaissances quant à la présence ou non de fragments du COVID-19 dans les eaux usées et leur caractère infectieux. Des prélèvements qui ont débuté et qui se poursuivront dans les prochaines semaines.

La pandémie de Covid-19 couvre actuellement tout le territoire français. Même si la Région Nouvelle-Aquitaine est une des régions les moins impactées, les recommandations des experts et des politiques incitent fortement au maintien des mesures de surveillance et de gestion sanitaire. En effet, le virus est reconnu comme contagieux, mais reste encore assez mal connu.

Tous les types de contamination possibles sont aujourd’hui à l’étude dont la présence du virus SARS CoV-2 dans les selles des personnes contaminées impliquant ainsi sa détection dans les eaux usées.

Aussi, la Communauté urbaine Limoges Métropole collabore avec l’équipe RESINFIT (UMR INSERM 1092) de l’Université et du CHU de Limoges sur une étude scientifique avec pour objectif d’améliorer les connaissances sur la présence de fragments du coronavirus dans les eaux usées et leur caractère infectieux ou non.

OBJECTIFS DE L'ÉTUDE :

  • Estimer la quantité de génomes de virus circulant dans les eaux usées, et s’attacher à des points du réseau présumés forts contributeurs : hôpitaux, établissements pour personnes âgées ;
  • comparer les génomes viraux émanant des centres de traitement ;
  • quantifier l’efficacité des stations d’épuration et estimer la dissémination du virus ;
  • vérifier, en fonction des résultats, le caractère infectieux des eaux usées ;
  • valider un outil de surveillance.

LIMOGES MÉTROPOLE EN CHARGE DES PRÉLÈVEMENTS :

Le rôle de Limoges Métropole est de réaliser les prélèvements d'eaux usées dans différents points du système d'assainissement collectif, et notamment au niveau de branchements de rejets spécifiques d’établissement d’hébergement pour personnes âgées. Ces prélèvements ont débuté en début de semaine et sont pratiqués par des agents de la régie d'assainissement de Limoges Métropole déjà aguerris aux accès dans ces ouvrages et au risque biologique. Ces prélèvements seront à reproduire tous les 15 jours pendant une durée test de 2 mois.