Limoges Métropole en deuil

Limoges Métropole - Image - Décès du Président Gérard Vandenbroucke - 15 février 2019

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris vendredi 15 février le décès de Gérard VANDENBROUCKE, président de Limoges Métropole.

Nos pensées vont tout d’abord à son épouse, à sa fille, à ses petits-enfants, à l’ensemble de ses proches qui l’ont accompagné jusqu’au bout dans le combat qu’il a mené avec courage contre la maladie.

Aujourd’hui, notre intercommunalité perd un président profondément humain, attentif à chacun de ses collègues élus ainsi qu’aux agents de l’EPCI ; un président qui avait l’esprit communautaire chevillé au corps, pour qui l’équité, le dialogue et la solidarité constituaient des vertus cardinales. 

La fonction d’élu local était pour lui un engagement de chaque instant, une mission qui exigeait une totale disponibilité aux autres. Malgré ses nombreuses responsabilités, il était resté un homme libre et facile d’accès, qui refusait autant qu’il le pouvait les honneurs et les attributs du pouvoir. 

Ses nombreuses amitiés et notamment celles qu’il avait forgées au fil des ans avec ses amis dessinateurs, lors du Salon de la caricature, du dessin de Presse et d’humour qu’il avait créé et dont il était resté l’infatigable et vivant pilier, l’avaient convaincu que l’on peut travailler sérieusement sans se prendre au sérieux. Pour lui, la force des engagements (humain, professionnel, politique) ne devait jamais prendre le pas sur notre capacité à rire de tout, à cultiver ce sens de la dérision qui reste la plus grande force de l’homme contre les coups du destin, contre la barbarie, contre l’injustice. 

« Dans l’univers du révolté, la mort exalte l’injustice. Elle est le suprême abus. » écrivait Albert Camus, auteur qu’il appréciait entre tous. 
C’est cette injustice du destin qu’il nous faut aujourd’hui affronter. 

Les nombreuses réalisations qu’il a initiées et menées à bien, comme Vice-Président puis Président de Limoges Métropole, mais également dans sa commune de Saint-Just-le-Martel et au sein de l’exécutif Régional, marqueront durablement notre territoire. Son sourire et sa profonde humanité resteront profondément gravés dans nos cœurs et dans nos mémoires.

 

Un registre sera mis à disposition dès lundi à l’accueil de Limoges Métropole, 19, rue Bernard Palissy à Limoges, pour tous ceux qui souhaitent témoigner de leur sympathie.