Le Président en visite à la STCLM

Accueilli par Jean-Paul Duret, président de la STCLM (Société des Transports en Commun de Limoges Métropole), Gérard Vandenbroucke, président de la Communauté d’Agglomération Limoges Métropole, accompagné de Jacques Migozzi, vice-président en charge des transports du futur, a visité le dépôt situé rue du Clos Moreau à Limoges et est allé à la rencontre des agents.

Ça bouge à la STCLM depuis quelques mois ! Développement d’une offre complémentaire avec de nouvelles dessertes et de nouveaux arrêts, nouvelle gamme tarifaire intégrant des solutions intermodales, modernisation des équipements avec le renouvellement des véhicules du réseau, projets de Transport en Commun en Site Propre (TCSP) et projet de construction d’un second dépôt : Limoges Métropole veut offrir ainsi un service de transport urbain constamment amélioré pour plus de confort et de sécurité à destination de ses usagers.

Ces améliorations et la mise en place de ces projets mettent à contribution les agents de la STCLM, exploitant des lignes de transport pour le compte de l’Agglo, Autorité Organisatrice de la Mobilité et demande une constante adaptation à l’ensemble des équipes, du contrôleur au conducteur, en passant par l’agent technique.

L'une des évolutions fortes mises en place en 2016 a été la révision des tarifs avec notamment un tarif unique pour les moins de 26 ans : 90 euros/an (– de 50% pour les 18/26 ans par rapport à la grille tarifaire précédente). Dans le même temps, c'est le même tarif (90 euros annuel) qui a été mis en place pour les plus de 65 ans excepté pour les personnes à faible revenu (minima social équivalent au Smic net/mois pour une personne seule) qui bénéficient toujours d’une gratuité totale.

Des tarifs pour tous

Cette évolution tarifaire a également permis la création de plusieurs formules nouvelles adaptés aux déplacements en familles ou entre amis : la possibilité de faire voyager gratuitement une autre personne lors des soirées (après 19 heures) et les week-ends, des titres « groupe » élargis, des titres « 24 heures » allant jusqu’à 5 personnes, un titre non-nominatif que l’on peut prêter à un proche pour se déplacer.

Limoges Métropole poursuit aussi la modernisation des équipements avec le renouvellement des véhicules du réseau. En 2016, 1,8 million d’euros TTC a été investi pour l’achat de 7 véhicules (3 bus articulés, 2 midibus et 2 véhicules TPMR). En 2017, il est prévu l’acquisition de 6 bus standard et 2 trolleybus articulés pour un montant prévisionnel de l'ordre de 4,7 M d’euros TTC. Au total, au 31 décembre 2016, 127 véhicules composaient la flotte existante.

Autre évolution à court terme :  le projet de construction d’un second dépôt en Zone Nord qui pourrait voir le jour d’ici la fin 2019 au niveau du parc d’activités de la Grande Pièce. Ce second dépôt aurait pour objectifs de décongestionner le dépôt existant situé rue du Clos Moreau à Limoges (pouvant accueillir une centaine de véhicules) et ainsi d'optimiser les dessertes en limitant les voyages à vide des véhicules. Ce projet est également motivé par l’arrivée prochaine d’une nouvelle génération de matériel roulant.

Photo : la visite des installations le 23 mars par le président de Limoges Métropole Gérard Vandenbroucke, le président de la STCLM Jean-Paul Duret, le vice-président de l'Agglo délégué aux "transports de demain" Jacques Migozzi et le directeur de la STCLM Germain Sauvêtre /  © Nassufou Chytti / Limoges Métropole

Des dessertes améliorées en 2016

- Un service de transport à la demande pour Peyrilhac, Saint-Gence, Solignac, Boisseuil et le Vigen permettant un acheminement vers les lignes TER à partir des gares Peyrilhac-Saint Jouvent, Nieul et Solignac-Le Vigen, en direction de Limoges ou, un départ directement à partir de ces gares avec un titre STCLM, sans supplément.
- Un service à la demande pour Aureil, Eyjeaux, Saint-Gence, Verneuil-sur-Vienne et Veyrac vers les nouvelles lignes express 1 et 2, plus directes, en direction de Limoges.
Saint-Just-le-Martel : Évolution de dessertes avec l’instauration d’un dispositif de transport scolaire, évolution de l’offre de la ligne 34 et création d’une nouvelle ligne (46) allant de Fontaguly (St Just) à Limoges (Pl.Churchill).
Couzeix : Adaptation de la ligne 38 (Couzeix - Limoges) avec des changements d’horaire pour plus de praticité et un nouveau service à la demande en connexion avec la ligne 25 sur le secteur Landou (jusqu’alors non desservi)

Un projet urbain d'ampleur : le TCSP

Le conseil communautaire a défini dès le 30 juin 2016 les principes de définition du projet de Transport en Commun en Site Propre (TCSP), considéré unanimement comme une contribution considérable à la modernisation du réseau de transport de Limoges Métropole. Les premières étapes opérationnelles connaissent aujourd’hui leur concrétisation.Ce sont ainsi trois priorités qui ont été définies pour faire du projet de TCSP un engagement fort de la collectivité pour le développement du territoire :

  • La création d’un nouveau système de transport pour une meilleure articulation entre l’urbanisation et les dessertes par les transports collectifs.

  • L’amélioration des conditions de la mobilité dans l’agglomération comme facteur de développement économique.

  • L’évolution des pratiques de déplacements et l’amélioration de la qualité de vie des habitants de l'agglomération.

Le projet de réorganisation des lignes de transport a fait l’objet jusqu’alors d’étude technique d’ordre général (pré-étude de faisabilité) entre 2009 et 2011. Cette étude a permis de valider l’opportunité du projet et de dégager les grandes orientations de ce projet. Afin que les élus de l’Agglomération puissent déterminer les orientations et conditions de la poursuite du projet, il est nécessaire d’actualiser les études antérieures et réaliser l’ensemble des études préliminaires et analyses portant sur les aspects environnementaux, sociaux, économiques et techniques du projet. En outre, ces éléments permettront d’engager la concertation avec les habitants du territoire pour informer des éléments du projet et recueillir les avis et remarques pour l’enrichir ou l’amender le cas échéant.

Les deux lignes structurantes pourraient être :
- 1 axe ZI Nord/Beaubreuil – Gare Bénédictins – Hyper centre de Limoges
- 1 axe Panazol - Gare/Casseaux – Hyper centre de Limoges - Facultés/CHU

Au cours des prochains mois de l’année, plusieurs études techniques vont permettre de livrer des éléments permettant d’alimenter le projet et en particulier l’étude de réorganisation de l’ensemble des lignes en lignes avec les tracés des deux lignes structurantes du TCSP. Cette étude débutera à l’été 2017 et devrait durer un an.