French Tech : tous motivés !

La dynamique est en marche : une centaine d'entreprises et de structures se sont mobilisées pour la soirée de lancement avec le soutien de Limoges Métropole

Le génie limousin, c'est aussi la haute technologie et le numérique avec des start-ups que nous envie le monde entier. le tout est désormais de davantage le faire savoir et de le porter en étendard, au bénéfice du développement économique et de l'emploi, en réunissant tous les acteurs du secteur. C'est ça, la French Tech.

Habitat Intelligent, santé, bâtiment intelligent, techniques d’imagerie et de diagnostic et si on entre dans le détail services et usages pour les personnes en perte d’autonomie, dispositifs communicants / connectés, nouvelles interfaces pour la gestion, le confort, la sécurité, électronique imprimée, technologies pour les personnes en perte d’autonomie, réduction et optimisation de la consommation d’énergie, photovoltaïque organique ou encore capteurs d’environnement : les entreprises et structures engagées dans la dynamique French Tech et plus précisément "Limoges Métropole French Tech" sont nombreuses (une bonne centaine) et variées, mais elles ont toutes en commun de projeter le présent dans le futur.

"Oui, c'est une grande fierté d'appartenir à cet élan, cette dynamique, martèle Alexis Mons, directeur général délégué de Emakina et président d'Aliptic, fer de lance de French Tech avec Limoges Métropole, ESTER, Autonom'Lab et le pôle Elopsys. Et nous avons envie d'aller plus loin tous ensemble".

Autour de Gaston Chassain, vice président de la communauté d'agglomération délégué au développement économique, les acteurs de French Tech se sont retrouvés à ESTER Technopole pour une soirée de lancement qui a montré l'enthousiasme et la détermination de tous à décrocher le label en 2016.

Pour suivre la Limoges Métropole French Tech :

Facebook : French Tech Limoges
Twitter : #FrenchTechLim

Le mot de Gaston Chassain, vice-président de Limoges Métropole

 

 

gaston_chassain-limoges_metropole.jpg
"Au tout début de cette année, le 30 janvier, Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du numérique, était ici-même pour rappeler les enjeux du label French Tech. L’objectif du label Métropole French Tech est de faire de la France entière un vaste territoire où les  startups vont pouvoir émerger mais surtout grossir très rapidement d'où la notion essentielle dans les projets d'accélérateurs: les "Métropoles French Tech", participent ainsi à un réseau attractif d'éco systèmes qui regroupent toutes les infrastructures nécessaires aux besoins des startups françaises, des investisseurs et des talents étrangers. La ministre a visité notre technopole, elle a pu mesurer la vitalité et la capacité d’innovation de nos entreprises. Pour elle, il ne faisait pas de doute que les entreprises basées sur cette technopole, et plus largement sur l’ensemble de l’agglomération, avaient tous les atouts nécessaires pour aller vers la labellisation. Nous possédions les compétences, les infrastructures : restait à les mettre en réseau, à construire un dossier suffisamment cohérent, à prouver notre capacité à mobiliser, dans la même direction, l’ensemble des acteurs du numérique.  Nous n’étions pas tout à fait prêts pour la sélection du mois de juin, mais le travail considérable qui a été réalisé va nous être extrêmement utile.

Le 5 octobre dernier, Mme LEMAIRE nous a confirmé que notre écosystème numérique faisait désormais partie de l’Equipe de France French Tech… C’est une étape importante vers la labellisation, pour laquelle nous allons postuler au mois de mars.

French Tech c’est avant tout un état d’esprit, une capacité à travailler ensemble, à fédérer des savoirs individuels en matière de numérique. Le réseau thématique Limoges French Tech s’appuie sur l’ensemble des ressources locales : grands industriels, tels que Legrand, universitaires, collectivités, mécènes… Ils forment un terreau sur lequel les start-ups et laboratoires peuvent s’implanter et se développer. Nous avons souhaité travailler plus particulièrement, ici en Limousin, sur les thèmes de l’autonomie et du bâtiment intelligent ; parce que ces thématiques répondent à un réel besoin, mais également parce que nous ne partons pas de rien : nous sommes à la pointe dans ces domaines. Une démarche telle que la French Tech est une excellente thérapie pour dépasser cette tendance, bien limousine, à une trop grande modestie.

Oui, nous avons des atouts à faire valoir, dans la grande région tout d’abord , notamment grâce aux partenariats noués entre Aliptic et Digital Aquitaine. Limoges Métropole est le grand pôle d’équilibre, après Bordeaux, de la plus grande région de France. Nous devons jouer notre rôle de locomotive économique et technologique sans hésitation.

Oui, nous avons également un rôle à jouer à l’international.  Les entreprises qui faisaient partie du déplacement organisé à Chicago en mai dernier, ou plus récemment en Allemagne, peuvent en témoigner : dans le domaine de la santé, de l’eau, de la céramique, et bien sûr dans le domaine du numérique, nos savoir-faire intéressent les investisseurs étrangers. Il y a de formidables opportunités à saisir, le made in « Limousin » n’est plus synonyme seulement de produits du terroir, mais d’excellence technologique. 

D’ores et déjà, on trouve des produits labellisés « French Tech » un peu partout sur les étals de Noël : c’est la preuve que les retombées sont très concrètes pour les territoires qui en bénéficient. Cette réunion de mobilisation, au-delà du plaisir de nous retrouver tous ensemble, constitue donc un signal fort : nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout de la démarche, à mettre en commun toutes nos ressources"